Faire ses taiyaki maison

Publié par Renaud le

De Yuya Tamai à Gifu, [CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)]

Un stand vendant des taiyaki pris d’assaut(1).

  Mon dessert japonais préféré est sans conteste le taiyaki ! Et comme on m’a offert pour mon anniv’ un moule pour en fabriquer (ça a d’ailleurs mis trois semaines pour arriver du Japon 🙂 ) . Mais c’est quoi un taiyaki ? Littéralement c’est une dorade grillée, bon, il ne s’agit pas là d’un vrai poisson, hein, mais d’une espèce de gaufre fourrée imitant la forme de la dorade. Au Japon il y a de petites échoppes un peu partout qui en vendent pour 100 yens, environ 1 euro. J’en ai mangé à l’époque des quantités phénoménales , slurp… je vous ai dit que c’était fourré, mais je n’ai pas dit à quoi… ça peut paraître bizarre pour un français, mais ils sont principalement fourrés à la pâte de haricot rouge sucrée. La variété des haricots se nomme azuki et la pâte est appelée anko. C’est en fait très bon, un peu comme une crème de marron.

  Pour la chandeleur on a laissé les traditionnelles crêpes et on a fait pour nos voisins ces petits poissons, cette fois on a triché, car on a mis du nutella dedans. Au Japon on peut choisir plusieurs fourrages, enfin perso. je suis pour enfermer tous les vendeurs de taiyaki qui mettent autre chose que de l’anko ! Non de dius ! La prochaine fois je ferai de l’anko pour les fourrer avec mes propres légumes, car cette année je vais essayer la culture du azuki, vu que c’est de la famille des haricots ça devrait bien marcher, la suite au prochain épisode.

On a suivi une recette trouvé sur le net(2), qui m’a bien plu, la voici.

ingrédients pour environ 8 taiyaki :

  • 2 œufs
  • 100 g de farine de blé
  • 50 g de sucre
  • 10 ml de miel (la prochaine fois on fera sans, on trouve que ça n’a pas tellement d’intérêt.)
  •  70 ml de lait
  • Moule à taiyaki bien sûr ! mais à tester dans un moule à gaufre ou au pire, juste dans une poêle.

Recette :

Il faut mélanger les ingrédients comme pour faire une pâte à gaufre.

Faites chauffer le moule, comme pour les crêpes il faut qu’il soit bien chaud.

Mettez un peu de mélange dans le fond de chaque moule (d’un côté seulement).

Ajoutez la garniture choisi au milieu.

Recouvrez la garniture de pâte.

Fermez le moule et bien cuire des deux côtés.

Manger chaud.

 

(1) Photo de Yuya Tamai à Gifu, [CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)]

(2) Source :  http://www.nautiljon.com/recettes/japonaises/taiyaki,264.html

 

 

Catégories : Nourriture

Renaud

Renaud

J’aménage dans l'Allier une prairie de trois hectares pour la transformer en lieu de vie agréable, nourricier, résiliant et durable. Ce blog suivra la vie de ce lieu au fil des saisons et des travaux.

8 commentaires

Avatar

seb le creusois · 10 février 2015 à 22 h 12 min

Comment tu fais de la pub pour ferrero alors que tu utilises une pate a tartiner bio et super bonne en plus! 😉

    Renaud

    Renaud · 10 février 2015 à 22 h 30 min

    Salut seb, en fait on a vraiment mis du Nuttella(c)(tm), mais j’ai trouvé que la pâte a tartiner bio était plus photo-hygiénique (<-- attention blague drôle). Du coup je vais faire de la pub pour cette pâte... ça s’appelle Nocciolata c'est très bon certes mais ça a un autre avantage que n'a pas l'autre, ça fige pas quand il fait froid et ça c'est bien dans une maison comme la notre 🙂

    Avatar

    HADDAD · 1 mars 2016 à 20 h 44 min

    Bonjour,

    Au gré d’une promenade à pied dans le 15ème arrondissement de Paris, je suis tombé sur un petit salon de thé japonais vraiment très bien. J’ai eu l’impression, pour ceux qui ont vu le film « les délices de Tokyo » de retrouver l’ambiance de cette modeste échoppe au Japon où les pâtisseries sont faîtes maison. Ce que l’on vous sert ressemble à s’y méprendre aux petites crêpes (« Dorayakis ») fourrées à la pâte de haricot rouge (« Azuki » ou « An ») selon qu’elle est ou non confite. Ici il s’agit de Taiyakis (crêpe fourrée au haricot rouge ou au chocolat en forme de poisson) Quand ils sortent du four, ils sont croustillants à l’extérieur et fondant à l’intérieur. Avec un Thé Matcha (nature ou latte) c’est un petit délice que je recommande.

Avatar

mirabelle · 8 avril 2015 à 15 h 27 min

Excellent les taiyaki, encore plus un 1er avril! Et complètement délicieux avec du vrai anko, préparé par notre cuisto préféré. Renaud, à quand un article (comme pour les scientifiques) sur “comment faire du anko”?

    Renaud

    Renaud · 24 avril 2015 à 19 h 16 min

    Des que j’en refais, je publierais la recette, mais j’espère bien que ce sera avec mes propres azuki 🙂

Avatar

pinar · 23 novembre 2015 à 23 h 12 min

Bonjour, Pour noël, je veux offrir un moule de taiyaki. Sur amazon, il y a deux sortes, en fer et en fonte. Le quel me conseillez-vous? Fonctionne-t-il sur une gazinière?
Avez-vous d’autres propositions?
Merci

Avatar

Christian de Chateauvieux · 30 août 2018 à 19 h 59 min

Salut Renaud, je suis tombé sur ton « blogue » par hasard en cherchant des étiquettes métal. Plusieurs choses à dire
Bravo pour tout, ta vie, ton œuvre et ta maison qui a bien fait jaser…. Et bravo pour ta franchise et ton honnêteté.
Bravo pour la qualité orthographique de tous les intervenants. On a l’impression que tout a été revu au correcteur automatique.
Bravo pour les étiquettes à fabriquer soi-même. Mais tu parlais aussi d’en trouver sur le net. .. une adresse svp.
Par ailleurs pour suivre ton blogue il semble qu’il faille avoir une adresse « Facebook « . N’y a-t-il pas d’autre moyens ?
Voilà.
Continue ta belle vie et j’espère que ce commentaire te parviendra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *