Fabrication d’un vaisselier

Publié par Renaud le

Super schéma du vaisselier

Super schéma du vaisselier

Essuyer la vaisselle, pour nous… c’est fini, maintenant on la pose sur le vaisselier et on la range une fois sèche, c’est un gain de temps indéniable, surtout quand on est nombreux.

Je me suis donc lancé il y a quelques temps dans la fabrication d’un vaisselier, sans trop savoir comment faire -je n’en n’avais jamais vu- mais bon, je me disais qu’une sorte de petite échelle pour glisser les assiettes devrait faire l’affaire. Une amie Anglaise qui en avait construit plusieurs, est passée par là le jour ou je commençais, (apparemment les vaisseliers sont plus communs là bas qu’ici), elle m’a conseillé de poser l’échelle verticale et non en biais comme je voulais le faire à l’origine. Si j’en refais un je testerais la première idée que j’ai eu. L’idéal est de positionner le vaisselier au dessus d’un évier pour que l’eau s’égoutte dedans.

Donc l’idée c’est de faire une petite échelle pour les assiettes et deux autres pour le reste, couverts, bols, saladiers etc. le tout fixé sur deux planches sur les cotés qui maintiendront fermement l’ensemble.

J’ai d’abord percé -sans que le trou ne débouche- les deux montants de l’échelle, puis j’ai pris des petites branches de pommiers bien sèches, que j’ai grossièrement mis en forme pour qu’elles rentrent en force dans les trous. J’ai ensuite passé les branches à la râpe à bois et au papier de verre, pour les rendre les plus lisses possible.

Pour assembler l’échelle j’ai tout d’abord rentré toutes les branches verticalement dans le premier montant, puis j’ai positionné le deuxième montant légèrement en biais au dessus des branches et ai rentré les branches une à une… c’est plus clair quand on le voit 🙂 j’ai maintenu l’ensemble serré à l’aide d’un fil de fer pour pas que ça puisse bouger lors des étapes suivantes.

Dans le premier montant j’ai refait une série de trous, pour venir fixer l’échelle du deuxième étage, puis j’ai fait comme pour la première échelle. J’ai fait une autre échelle pour le 3ème étage, puis coupé une planche de la même largeur que les échelles pour faire le 4ème étage. Ensuite j’ai dégoté deux planches de la largeur des échelles pour fixer l’ensemble dessus, je les ai vissé avec des grosses vis bien costaudes…

Vu que je n’utilise pas de perceuse il a fallu que je trouve une solution pour fixer « en l’air » le vaisselier, sachant que vide il n’est pas léger, plein de vaisselle il est carrément très lourd et nécessite un ancrage solide dans le mur. Il me restait des cornières de récup., j’en ai coupé et peint deux morceaux que j’ai scellé -à la chaux- dans le mur.

Une fois les deux planches latérales peintes et le reste passé à l’huile de lin, il ne me restait plus qu’à poser le vaisselier sur ses deux cornières et à jeter… les chiffons 🙂

Catégories : Bricolage

Renaud

Renaud

J’aménage dans l'Allier une prairie de trois hectares pour la transformer en lieu de vie agréable, nourricier, résiliant et durable. Ce blog suivra la vie de ce lieu au fil des saisons et des travaux.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *